La frégate Nébulon-B

En direct des chantiers navals de Kuat

La saga Star Wars regorge de vaisseaux des plus singuliers aux silhouettes parfois des plus étranges. Parmi ceux-ci, la frégate Nébulon-B, construite par les chantiers navals Kuat pour l’’Empire, est reconnaissable entre mille. Elle apparaît notamment à la fin de l’épisode V lorsque Luke vient de se faire greffer une main artificielle après son célèbre combat contre le Seigneur Vador au cours duquel ce dernier lui apprend qu’il est son père.

nebulon00

Un modèle de ce vaisseau, réduit à un état proche de celui d’une épave, attira un beau jour l’attention de plusieurs membres de FanWars. C’est donc autour d’un beau « bébé » de plus de 2 mètres de long bien mal en point que ceux-ci se retrouvèrent. Très vite, la tâche à accomplir s’avéra bien plus délicate et longue que prévue.

Un peu de collage et de peinture, disaient-ils… C’était sans compter sur la structure interne de la partie avant du vaisseau qui était dans un état tel que l’on aurait pu croire qu’un détonateur thermique y avait explosé ! Plus rien ne tenait en place et ce qui devait ressembler à un fier vaisseau ressemblait davantage à un modèle gonflable… à moitié dégonflé !

Une très délicate mission de démontage-consolidation-reconstruction de l’ensemble était donc indispensable sans quoi, le Nebulon aurait été condamné à être définitivement remisé dans l’obscurité d’une caisse en carton. De plus, plusieurs éléments, tels le générateur d’écran de protection ou les énormes antennes de communication, manquaient à l’appel. Il fallait donc les créer.

nebulon20

nebulon21

nebulon22

Première étape : la consolidation des structures

Rien n’effraie un fanwarsien en quête de défi ! Et c’est donc par une belle journée que l’opération débuta. Grâce aux mains habiles d’une  petite mais efficace équipe de chirurgiens un peu particulière, les entrailles de notre malade furent mises au jour avec d’infinies précautions.

Le diagnostic ne se fit pas attendre : rupture importante de l’ossature ! Seul remède possible : le remplacement de certains éléments et la consolidation d’autres.

De l’Epoxy, du carton et du contreplaqué furent utilisés pour soigner le mal. Avec succès car, après plusieurs jours d’un travail des plus minutieux, la frégate avait retrouvé sa fierté. Restait à remettre son habillage en place. Ce qui fut fait en y apportant plusieurs modification et améliorations. Oui, le Nébulon-B allait pouvoir reprendre du service !

Seule ombre au tableau : la date du salon FACTS 2010 ayant été fixée pour sa première sortie et sa présentation au public, le mois d’octobre approchait à grands pas tandis que de nombreuses journées de travail s’avéraient encore indispensables. Allions-nous relever ce défi ? Rien n’était moins sûr…

nebulon01

Deuxième étape : la construction de tous les éléments manquants (le générateur d’écran, les antennes…)

nebulon02

Pour rester fidèles à l’esprit des concepteurs des vaisseaux qui ont servi au tournage des premiers épisodes, c’est à l’aide de matériaux de récupération que cette étape fut réalisée. Bouchons de flacon de shampooing, poignée d’aspirateur, carte plastique, tuyau PVC, profilés et autres petites pièces trouvées ci et là firent l’affaire. Il fallait créer, chercher, couper, coller, boucher, ajuster, poncer à de nombreuses reprises. Et parfois tout recommencer. Mais, petit à petit, notre Nebulon prenait sa forme définitive et cela nous encourageait pour affronter la suite des travaux.

nebulon05

nebulon08

nebulon06

nebulon09

nebulon07

nebulon10

Troisième étape : la peinture, la patine, les impacts…

A peine les derniers éléments mis en place, l’ensemble fut recouvert de plusieurs fines couches de peinture gris moyen. Un bien triste et morne résultat. Provisoire, heureusement ! L’aérographe reprit aussitôt du service pour pulvériser des zones de gris plus foncé dans le but de nuancer le gris de base. Puis, répétition de l’opération avec du brun, du blanc, du gris clair, du noir. Sans oublier les bandes rouges latérales typiques visibles sur de nombreux vaisseaux rebelles.

Un long et minutieux ponçage au papier de verre ultra fin sur l’ensemble, en insistant sur certaines zones, agit comme une baguette magique : des traces d’usure très réalistes apparurent et donnèrent une superbe patine au vaisseau. Désormais, le Nébulon-B donnait l’impression d’avoir vécu ! Mais pas encore assez à notre goût.

La finition au pinceau pour réaliser des petits ombrages (white spirit+noir) et détails nécessita encore beaucoup, beaucoup, beaucoup de patience…

Et pendant ce temps, une question taraudait les esprits de notre courageuse équipe : « Comment rendre la frégate encore plus réaliste ? ». L’idée de réaliser des impacts de tirs impériaux s’imposa d’emblée. Une mini foreuse, des pinceaux, une mine de crayon, une gomme et un peu de peinture firent merveille. Désormais, le Nebulon portait les marques d’une rencontre avec l’Empire !

nebulon11

nebulon12

nebulon17

nebulon14

nebulon15

nebulon13

nebulon16

nebulon18

Quatrième étape : le support

Avions-nous enfin atteint notre objectif ? Notre mission était-elle donc terminée ?
Bien sûr que non ! Il nous fallait encore inventer un support suffisamment stable, pratique et costaud pour soutenir le poids important du Nebulon. Deux pieds télescopiques et repliables pour hauts-parleurs firent l’affaire après quelques modifications.

Epilogue

Quelques jours plus tard, la frégate Nebulon-B « made in FanWars » trônait fièrement au milieu de notre stand à la grande joie des nombreux visiteurs qui purent la contempler à souhait.

nebulon19

Mission accomplie !

Ainsi se conclurent des mois d’un travail mêlant modélisme, fun, amitié… et musique ! Nul doute que la réalisation d’autres projets permettra de vivre d’autres moments aussi agréables !

L’équipe des chantiers navals Kuat se composait de Alwak, The Guardian, Wally (et sa guitare) et Sharad Hett.